Séance invitée du Réseau des femmes

Les Solidarités des femmes et des filles

Organisatrice et présidente : Martha Radice, Dalhousie University

Depuis quelques années, le Réseau des femmes de la CASCA invite au congrès des chercheures féministes qui résident dans la ville du congrès mais qui ne sont pas anthropologues, pour présenter des dimensions de leur recherche ou de leur pédagogie. Cette année, nous accueillons trois professeures qui travaillent avec des femmes ou des filles de diverses communautés – mi’kmaq, inuit, trans*, immigrantes, juive, afro-néo-écossaises – et dont les projets de recherche adoptent des perspectives novatrices, localement ancrées et incarnées en prenant des positions de solidarité avec les femmes et les filles.

  • Diana Lewis, Sociologie, Dalhousie University – Les femmes mi’kmaq : mobilisées et puissantes
  • Ingrid Waldron, Sciences infirmières, Dalhousie University – La narration de l’effacement, de la violence, du trauma et de la résistance dans la vie des femmes racialisées et autochtones
  • Marnina Gonick, Éducation/Études des femmes, Mount Saint Vincent University – ‘Des voix en longitude et en latitude’ : Une réflexion sur l’intersection de l’art et de l’ethnographie

Notre commentatrice est Tina Lee, anthropologue à l’University of Wisconsin-Stout et trésorier actuel de la SANA.

Les communications seront en anglais mais les membres de l’assistance pourront poser des questions et des commentaires en français (la présidente de la séance les traduira).

Publicités