ATELIERS

ATELIER – L’anthropologie au-delà de l’université
Elena Arengo (Organisation internationale du Travail depuis peu)
Cet atelier présentera certaines considérations qui pourraient s’avérer utiles en vue de travailler en collaboration avec des organisations non gouvernementales (ONG) ou des établissements du système des Nations Unies, ou au sein de ces ONG et de ces établissements. Les anthropologues sont bien outillés et situés pour entreprendre une carrière dans de telles organisations en raison de leur expertise en « traduction culturelle », de leurs capacités linguistiques et de leur expérience de terrain. Cependant, les jeunes chercheurs ne savent pas toujours par où commencer pour entreprendre ce cheminement de carrière. Cet atelier, qui leur permettra de réfléchir à cette option, comprendra des conseils pratiques qui pourront les aider à emprunter ce cheminement. L’atelier abordera entre autres les questions concrètes suivantes : rédaction du CV en vue d’un poste au sein d’une ONG ou d’un emploi lié aux Nations Unies; sélection des meilleures options en fonction d’un profil déterminé; défis et avantages personnels et professionnels d’un poste au sein d’une ONG ou d’un établissement des Nations Unies. L’animatrice de cet atelier, Elena Arengo, détient un doctorat en anthropologie et une vingtaine d’années d’expérience au sein de ces deux types d’organisations.

ATELIER – Réussir à publier
Lindsay Bell (State University of New York [SUNY], Oswego), Jasmin Habib (Université de Waterloo) et Alicia Sliwinski (Université Wilfrid-Laurier, Waterloo)
Vous êtes-vous déjà demandé quelle est la bonne recette pour voir votre article publié dans une revue savante? Voici l’occasion de rencontrer les rédactrices d’Anthropologica et de North American Dialogue. Elles aborderont entre autres les questions suivantes : Quels sont les critères que nous analysons lorsqu’on nous propose un article? Qu’est-ce qui risque de retenir notre attention? Quelles sont les contraintes avec lesquelles nous devons composer? Comment sélectionnons-nous les évaluateurs (et en quoi s’agit-il d’un choix ardu et d’une étape cruciale dans le processus)? Elles regarderont également toutes les étapes comprises entre la rédaction et la publication, de la mise en forme/page, à la révision, puis à la correction d’épreuves. De plus, les rédactrices formuleront de judicieux conseils en matière de stratégies de publication, à l’intention des étudiants des cycles supérieurs et des enseignants universitaires en début de carrière. Cet atelier bilingue a pour objectif de démystifier le processus de publication.

ATELIER – Anciens et nouveaux médias : anthropologues et communication avec le grand public
Rylan Higgins (Université Saint Mary) et Robin Whitaker (Université Memorial de Terre-Neuve)
Le but de cet atelier est d’informer et de préparer les anthropologues afin qu’ils puissent mieux communiquer avec le grand public. De nos jours, on reconnaît de façon générale que l’anthropologie est une discipline qui se prête bien à une participation publique active et pourtant, la discipline n’a toujours pas exploité son plein potentiel dans ce domaine. Plusieurs contraintes semblent expliquer cette situation. Les animateurs de cet atelier aborderont certaines des principales contraintes et offriront des pistes de solution à une série de points. Les sujets comprendront les suivants : bref historique de l’anthropologie publique; stratégies à adopter pour choisir les questions à traiter; types de médias à privilégier; étapes à suivre pour que les écrits destinés au grand public soient accessibles et intéressants, sans toutefois qu’ils se départissent de leur rigueur scientifique; réflexions sur la gestion des rétroactions du public. Cet atelier a été conçu pour les étudiants des cycles supérieurs et les anthropologues travaillant en milieu universitaire ou non.

ATELIER – Recherches solidaires envers les mouvements sociaux
Max Haiven (Université Nova Scotia College of Art and Design [NSCAD]), Alex Khasnabish (Université Mount Saint Vincent [MSVU]), Marina Sitrin (Chercheuse invitée au Center for Place, Culture, and Politics, City University of New York [CUNY] Graduate Center)
Cet atelier propose d’explorer les avantages et les dangers liés à la réalisation de recherches sociales engagées politiquement aux côtés de mouvements luttant pour une justice sociale et un changement social radical. Au lieu de tenir pour acquise l’importance de telles recherches, cet atelier suggère d’explorer les possibilités et limites des recherches engagées aux côtés – plutôt qu’« en faveur » ou « au sujet » – de mouvements sociaux. Les animateurs présenteront leurs expériences respectives de collaboration avec des mouvements sociaux et des activistes dans divers contextes et discuteront des stratégies de recherche et des méthodologies concrètes à mettre en œuvre si l’on désire rendre les travaux de recherche utiles aux mouvements de lutte pour une justice sociale. Cet atelier adoptera un format ouvert et participatif où les participants seront encouragés à présenter leurs propres projets, questions, frustrations et expériences.

***

Ateliers ouverts à tous les participants du colloque. Aucune inscription requise.

Publicités